La Clairette, par l’œnologue Jean Arbogast

clairette

La clairette est un vin mousseux fait à partir du cépage de Côte du Rhône du même nom la Clairette blanche qui apporte de l’onctuosité et des arômes floraux, fins et complexes et dont le plus célèbre représentant est sans aucun doute la Clairette de Die.

Il existe deux façons différentes pour obtenir de la clairette. La première est l’utilisation de la méthode champenoise.

La deuxième est la méthode dite rurale. Depuis l’apparition de la méthode champenoise, elle n’est guère plus utilisée qu’à Die, à Gaillac et à Limoux. La principale différence avec la méthode champenoise est que la seconde fermentation qui a lieu dans les bouteilles est due au reste de sucre naturel du raisin.

La première fermentation est ralentie par soutirage (méthode qui consiste à faire perdre l’aspect trouble au vin, pour le rendre limpide) et filtration. Le vin est mis en bouteille avant que cette fermentation primaire ne soit achevée. Le vin repart alors lentement en fermentation dans les bouteilles bouchées avec ce qui reste de sucre.

La clairette de Die  » Tradition  » a la particularité d’être partiellement à base de raisin de Muscat. Elle contient au moins 50 % de Muscat. Ce n’est pas le cas de la Clairette de Die  » Brut  » qui est faite sans Muscat.

Vous pouvez vous procurer de la Clairette sur nos salons Mer & Vigne 😉

A bientôt pour une nouvelle leçon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *