D’où provient l’expression « se taper la cloche »?

Vous êtes-vous déjà posés la question sur la signification de l’expression « se taper la cloche » ?

Et bien pour votre gouverne, en bon françois au XXème siècle, « se taper la tête » désignait bien manger.
Mais pourquoi sommes-nous passés de tête à cloche ?
Une cloche en argot signifie tête, mais c’est aussi un objet qui sonne creux, comme chez une personne un poil cruche.

Au milieu du XIXème siècle « se taper la cloche » signifiait en premier lieu s’enivrer, boire à l’excès. Puis le sens de cette expression s’est penché sur la nourriture, car boire à satiété apporte une connotation de remplissage, tout comme un ventre bedonnant. « Tête » a donc été remplacée par « estomac ».

L’expression « se taper la cloche » signifie donc  profiter d’un bon repas !

Une réflexion au sujet de « D’où provient l’expression « se taper la cloche »? »

  1. Explication de métaphore incertaine : d’où vient cette affirmation selon laquelle cloche = tête, puis ventre ?

    L’expression n’aurait elle pas plutôt à voir avec les « clochards  » : gueux que l’on recrutait sur le parvis de Notre Dame pour manœuvrer les lourds mécanismes des cloches, et que l’on récompensait d’un bon repas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *